Publié le

Francisco Rotundo – Une courte histoire pour un orchestre remarquable

La carrière artistique de Francisco Rotundo fut brève. Elle commence en 1947 et se termine en 1955.

Bien que dans les années 1960 il revienne à son amour de toujours: la musique, sa carrière et sa grande popularité ont vécus lors de ces huit années qui se terminent par la chute du péronisme auquel il avait adhéré.

Après avoir gagné un concours dans le fameux salon Palermo Palace, son orchestre connaît un succès étonnant .

Rotundo s’ést vite aperçu de l’importance du chanteur et de sa place dans le cœur des amateurs. C’est ainsi que, souvent, les orchestres devaient la faveur du public grâce à ses chanteurs.

D’excellents chanteurs ont fait partie de la formation de Francisco Rotundo. Le premier fut Carlos Roldan, puis vint le merveilleux Floreal Ruiz qui passe de chez Troilo à la formation de Rotundo. C’est alors que celle-ci va connaît un succès formidable passant de 3 représentations mensuelles à plus de 20.

En 1952 s’incorpore un chanteur alors très aimé du public: Enrique Campos, et en 1953 c’est Julio Sosa qui, pendant deux ans, travaillera dans l’orchestre de F. Rotundo.

Le style du célèbre chanteur uruguayen, que nombreux spécialistes ainsi que le public situèrent juste derrière Carlos Gardel, s’impose et le succès fut immense.

Les disques enregistrés par Rotundo avec Julio Sosa auront un énorme succès commercial.  Jorge Duran remplace Julio Sosa, puis Alfredo del Rio sera le dernier chanteur chez Rotundo.

Son orchestre fut injustement oublié car il a connu une forte popularité pendant toute la période qui va, donc, de 1947 à 1955.

La formation de F. Rotundo jouait un tango clair, bien ponctué, les phrases tombaient en marquant précisément la mesure, ce que les danseurs appréciaient. L’interprétation tenait compte du chanteur et elle se mettait ainsi à son service. L’orchestre obtenait une parfaite harmonie entre son travail et celui du chanteur.

F. Rotundo est l’un des rares musiciens qui viennent d’une famille aisée. Son amour pour la musique le conduisit à laisser un peu de côté la direction de l’entreprise familiale pour se consacrer à sa passion.

Après avoir passé quelque temps en prison après la chute de Peron, il va reconstruire son orchestre sans pour autant connaître le succès qui fut le sien entre 47 et 55.

Il a composé quelques pièces, parmi celles-ci: Un infierno, qui a connu un grand succès, puis Para florearse; Siempre tu voz

Le tango a compté un nombre considérable d’interprètes. Nombreux ont été ceux qui ont brillé et qui restent dans la mémoire des amoureux du tango, en Argentine et depuis quelques années dans de nombreux pays.

Il y a plusieurs belles formations qui ont trouvé un public enthousiaste et qui méritent d’être connues. Les danseurs y gagneront, sur la piste et en dehors.

Bernardo Nudelman

Laisser un commentaire