Publié le

Osvaldo Berlingieri – Un virtuose au piano

Parmi les grands pianistes que le tango a comptés le nom d’Osvaldo Berlingieri a bien sa place.

Par son style et sa virtuosité il est bien dans la ligne d’un Osmar Maderna et d’un Horacio Salgan.
Berlingieri est un artiste du tango qui a ouvert son jeu dans une modernité qui s’est installé dans le tango vers la fin des années 1940, particulièrement avec le travail de Horacio Salgan.

Il a intégré des orchestres émérites, ceux d’Anibal Troilo, Edgardo Donato, Domingo Federico, Héctor Varela et d’autres. Il a aussi accompagné quelques grands chanteurs comme Héctor Maure ou Raul Iriarte.

Sa réputation naîtra, pour remplacer Osvaldo Manzi, il incorpore l’orchestre de Troilo, chez qui il fera 111 enregistrements. En 1965 il forme un trio de grande renommée avec le bandonéoniste Ernesto Baffa.

C’est à partir de ce moment que Berlingieri va développer un tango très virtuose, avec quelques clins d’oeils au jazz et une tendance à improviser les arrangements lors de l’interprétation.

A ce propos Horacio Ferrer, le grand poète et historien du tango, nous dit: … il a eu de l’admiration pour les styles de pulsation légère, qui ont une tendance pour les temps plutôt rapides et une importante configuration mélodique. (Berlingieri) a construit son style avec une main gauche ayant le sens de la conduction orchestrale et une main droite nerveuse, véloce, avec un penchant pour la virtuosité.

Berlingieri a travaillé avec de figures majeures du tango: Leopoldo Federico, Roberto Goyeneche, Libertad Lamarque, Leo Lipesker … et a collaboré dans le Cd electro-tango Mozart, tango hereje.

En tant que compositeur il a écrit de nombreuses pièces, entre autres: Ciudad dormida, A mis viejos, Ritual, Che Discepolín en collaboration avec Héctor Méndez, Milonga que canta el aire avec Héctor Negro ….

Il continue encore à nous régaler avec son talent et à travailler avec un panel de musiciens de tango très large, éclectique et bien tango.

Bernardo Nudelman

Laisser un commentaire