Publié le

Sexteto Milonguero – Les origines du tango sont toujours d’actualité

En 2006, le chanteur Javier Di Ciriaco, les violonistes Marisol Canessa et Gustavo Garay, le bandonéniste Mauricio Jost, le pianiste Juan Rivero et le contrebassiste Cristian Sepulveda créent le Sexteto Milonguero.

Le retour du bal-tango pousse un nombre important de musiciens à jouer pour les danseurs. Cette réalité avait presque totalement disparu du monde du tango dès les années 1960; on ne voyait que rarement un orchestre, par-ci, par-là, qui travaillait un répertoire destiné à la piste.

Le Sexteto Milonguero naît pour s’installer dans le tango pour la danse, et il réussit à merveille dans sa détermination.

Ils commencent leur carrière par un répertoire, en particulier celui des années 1940, et leur évolution et leur pulsion-tango permettent de détecter un style Sexteto Milonguero.

Lors de leur premier CD: Pa’que bailen (déjà le titre est à lui seul une indication de leur intention) ils proposent de grands classiques: Café Dominguez, Romance de barrio, Mañana iré temprano…..

Se profile déjà, avec ce premier CD, une esthétique propre au groupe, mais elle devient plus claire avec leur deuxième CD: 7, où ils proposent des introductions splendides et délirantes (dans le très bon sens du terme), beaucoup d’humour (dans le très bon sens du terme), ainsi que des solos de bandonéon et de contrebasse. Nous ne savons pas exactement si c’est pour égayer leur CD (et nos bals) ou bien si c’est pour que les danseurs de tango n’oublient pas l’espace argentin, qu’ils proposent, dans le CD 7, deux magnifiques chacareras et deux thèmes du répertoire de la  cumbia villera.

Leur chemin continue et se développe. En 2013 ils sortent un double CD. Dans l’un, ils interprètent des classiques, dans l’autre des thèmes de création récente. Un effet miroir, un dialogue entre des époques, entre des générations. Et c’est cela, entre autre, la beauté, la richesse, la réalité du tango: un dialogue total, où les époques, les générations et les différences sociales se retrouvent dans un espace commun, dans le partage et dans le respect.

Le tango déployé par le Sexteto s’appuie sur une forte pulsion à la Pugliese; le rythme est soutenu, vivace. Danser avec la musique du Sexteto Milonguero c’est s’envoler, aller au fond de ses propres énergies et de sa propre imagination. Un tango puissant, libre, extrêmement joyeux.

Bernardo Nudelman

Laisser un commentaire