Publié le

M. Calo – Son grand orchestre, l’orchestre des étoiles

caloDes étoiles dans le firmament du tango

De cette décennie remarquable qui fut celle des années 1940, l’orchestre de Miguel Calo est une des constructions orchestrales parmi les plus réussies, qui a enrichi l’histoire du tango avec des grandes oeuvres.

 

Le bandonéoniste Miguel Calo faisaît partie d’une famille de musiciens et d’entrepreneurs visionnaires.

Durant sa première époque, celle des années 1930, son style était plus proche de celui de Osvaldo Fresedo ou de Carlos Di Sarli.

A cette époque la présence chez Calo du grand chanteur Carlos Dante, qui après va triompher dans l’orchestre d’Alfredo De Angelis, a beaucoup frappé les esprits.

En 1940 se produit un fait qui marquera toute la trajectoire de l’orchestre: l’arrivée du pianiste Osmar Maderna.

A cette époque vont s’incorporer à l’orchestre les bandonéonistes Armando Portier et Domingo Federico, les violonistes Enrique Mario Francini et Antonio Rodio, parmi d’autres, et ils vont créer ce qui passa à être nommé Orquesta de las Estrellas.

Cet orchestre d’interprètes remarquables et des grands et jeunes compositeurs, a aussi permis la découverte de chanteurs comme Raul Beron, Alberto Podesta ou Raul Iriarte.

Pendant les années 1940 l’orchestre a joué des versions virtuoses des grands classiques, comme celle du tango Sans Souci d’Enrique Delfino mais aussi ils ont interprété, en création, des œuvres de Domingo Federico (Al compás del corazón, Yuyo verde, Saludos), Armando Portier (Milongueando en el 40, Trenzas), Osmar Maderna (Jamas retornaras, Que te importa que te llore, Dos fracasos, La noche que te fuiste), Enrique Mario Francini (Pedacito de cielo, Oyeme).

Tous ces succès font partie d’un patrimoine culturel inépuisable, réussi par cet orchestre qui a su mélanger du populaire avec du plus raffiné, et cela pendant une soixantaine d’années !

Bernardo Nudelman

Laisser un commentaire