L’argentine

La cuisine japonaise et son influence sur la musique argentine

Depuis quelques années, la gastronomie nipponne connaît un engouement sans précédent à travers le monde- y compris en Argentine. Plus qu’un simple phénomène culinaire, c’est tout une culture qui s’est exportée vers les pays occidentaux, notamment dans le domaine de la musique.

Les débuts de l’influence japonaise en Argentine

Cette histoire d’amour entre la culture japonaise et l’Argentine n’est pas récente – en effet, cela fait plusieurs décennies que ces deux pays entretiennent des relations étroites. Les premiers échanges culturels ont débuté dès le début du XXème siècle, notamment avec l’arrivée de nombreux immigrants japonais en Argentine. Ce sont eux qui ont permis aux Argentins de découvrir cette gastronomie unique et raffinée.

Toutefois, ce phénomène ne prendra véritablement son essor qu’à partir des années 90, lorsque la culture pop japonaise commence à se faire connaître à l’étranger. Entre mangas, dessins animés, jeux vidéo et bien sûr, la musique, l’« effervescence japonaise » gagne petit à petit les esprits argentins.

L’impact de la cuisine japonaise sur la scène musicale argentine

L’une des conséquences les plus notables de cet engouement pour la culture japonaise est sans aucun doute son influence sur l’industrie musicale argentine. En effet, depuis plusieurs années, on observe une multiplication des collaborations entre artistes japonais et argentins, ainsi que la création de groupes conjuguant les styles musicaux des deux pays.

Un exemple marquant est l’émergence de nombreux groupes de J-pop ou J-rock dans la sphère musicale argentine, qui s’inspirent directement des sonorités nipponnes tout en y ajoutant une touche « local ». Ces formations ont su séduire un public toujours plus large grâce à leurs mélodies accrocheuses et entraînantes, faisant ainsi évoluer les goûts musicaux de toute une génération.

Le point culminant avec l’explosion de la Kawaii Metal

Ce qui a véritablement propulsé cette influence japonaise sur le devant de la scène, c’est l’apparition au début des années 2010 d’un nouveau genre musical : le Kawaii Metal. Ce style mêle habilement les caractéristiques du Heavy Metal – à savoir les riffs de guitare électrique, la batterie puissante et le chant guttural – aux éléments typiquement associés à la culture Kawaii, tels que les voix aigües et enfantines et les tenues colorées.

Fruit d’une collaboration entre des musiciens japonais et argentins, ce style rencontre rapidement un franc succès auprès des fans, notamment grâce à des groupes comme Babymetal. Ces derniers entrent même dans l’histoire en battant plusieurs records en termes de ventes de disques et de places vendues lors de concerts dans leur pays natal mais aussi en Argentine.

L’évolution vers de nouvelles tendances musicales

On assiste actuellement à une évolution des goûts musicaux en Argentine, qui tendent de plus en plus vers des styles fusionnelles entre la musique japonaise et les genres traditionnels argentins. L’engouement pour les restaurants japonais ne cesse de s’accroître – on peut notamment citer le très apprécié ambiance-sushi.fr – et il est indéniable que cet intérêt suscite aussi chez les jeunes musiciens une curiosité pour la culture musicale nippone.

Des collaborations artistiques fructueuses

De nombreux artistes japonais sont régulièrement invités à se produire sur scène en Argentine ou à collaborer avec des musiciens locaux. Ces échanges aboutissent souvent sur des collaborations fructueuses qui donnent naissance à des œuvres mêlant subtilement les cultures des deux pays.

Cet engouement pour la gastronomie japonaise a ainsi propulsé nombre d’artistes nippons au rang d’idoles en Argentine, faisant comprendre aux directeurs de labels que les consommateurs argentins étaient réceptifs à leur proposition artistique. Par ricochet, cela a également permis aux formations locales dont les thématiques sont inspirées du Japon d’émerger de l’anonymat.

Une influence réciproque et bénéfique pour l’industrie musicale argentine

Force est de constater que cette influence de la cuisine japonaise sur la scène musicale argentine véhicule un message fort : celui de la rencontre entre deux cultures et deux peuples. Grâce à la gastronomie, les barrières culturelles tombent et permettent aux artistes de faire passer leurs messages à travers leur musique.

Le développement durable de cette tendance musicale

Enfin, il convient de noter que cette alliance entre les mondes musicals japonais et argentins ne craint pas l’essoufflement : depuis plusieurs années déjà, elle démontre une vitalité constante qui attire toujours plus d’adeptes. Il est donc probable que ce courant se pérennise dans le temps et reste un pilier de l’industrie du disque argentine.

Nul doute que cet engouement pour la cuisine japonaise a indubitablement bouleversé la scène musicale argentine, contribuant à marquer de son empreinte les goûts musicaux de toute une génération. De quoi affirmer haut et fort qu’à bien des égards, les sushis et autres mets nippons nous ont appris à hésiter moins lorsqu’il s’agit de conjuguer les saveurs comme les inspirations culturelles diverses.